loader
Axe Fort n° 2

La Citadelle

Sujet: La Citadelle

Objectif: Faire de la citadelle un centre culturel, artistique et patrimonial, accessible à tous

Malgré les promesses, la Citadelle, ce fleuron du patrimoine azuréen, a été laissé à l’abandon et ses remparts s’écroulent au vu et au su de tous.

Le lancement du projet de restauration est le bienvenu mais il est très tardif. Surtout : la municipalité actuelle n’a prévu aucune provision financière pour le réaliser !

La Citadelle doit devenir un Centre culturel, patrimonial et artistique de réputation mondiale, grace au partenariat noué avec l’Alliance Franco-Russe, présidée par le Prince Alexandre Troubetzkoï, et celui qu’il convient de développer avec la Fédération de Russie pour qu’elle devienne un nouveau Musée de l’Ermitage délocalisé : des événements culturels majeurs et des expositions de qualité stimuleront la venue de visiteurs à Villefranche. Le Théâtre de verdure et nos lieux de réunion seront évidemment conservés et embellis pour que la vie de nos associations et de tous les Villefranchois se poursuive dans cet endroit exceptionnel, où nos concitoyens continueront à pouvoir se marier.

Nous rouvrirons et moderniserons l’accès dit du Gouverneur, qui débouche sur le chemin de ronde. Ce second accès à la Citadelle complètera celui du pont-levis. Nous choisirons entre Villefranchois, après débat, les meilleurs itinéraires et les plus beaux projets.

Une restauration intégrale s’impose, afin de redonner son vrai visage historique à ce bijou patrimonial

  • La dévégétalisation des remparts, « oubliée » durant toute la mandature qui s’achève, doit être réalisée.
  • La Place d’Armes (actuellement défigurée par un chapiteau) devra être réhabilitée.
  • La Porte du Gouverneur (située sur le Chemin de ronde) pourra également être rouverte : elle constituera un second accès au Théâtre de Verdure.
  • Les lieux de vie et de réunion seront évidemment maintenus et embellis pour les animations, fêtes et mariages de nos concitoyens villefranchois.
  • Les espaces de la Citadelle actuellement fermés (et abandonnés à leur triste sort jusqu’à aujourd’hui) seront progressivement restaurés et ouverts à tous.
  • Un parcours complet du Fort Saint-Elme sera élaboré et proposé à nos visiteurs de façon à rendre Villefranche-sur-Mer plus attractive encore.

La relocalisation des services administratifs municipaux dans de nouveaux locaux fonctionnels et accessibles, dans le projet de l’Octroi, permettra d’accueillir des événements artistiques et culturels de référence

  • L’espace libéré dans la Citadelle pourra ainsi se muer en un centre culturel et artistique majeur. Dans les années 80, la tendance était à la multiplication de petits musées (artistes locaux, lieux de mémoire…). Cette stratégie a permis de sauver la Citadelle d’une perte prévisible et elle fut donc bénéfique. Toutefois elle n’a pas donné à Villefranche le rayonnement international qu’elle mérite.
  • L’obtention d’un label muséal prestigieux permettra d’accroître la notoriété de notre ville, au plan national et international. La tenue régulière d’expositions et d’événements de grande qualité fera de notre Citadelle un phare culturel et artistique méditerranéen. La création des antennes du Louvre à Lens (482 000 visiteurs en 2018) et à Abu Dhabi (plus d’1 million de visiteurs l’an passé) a stimulé le développement de ces villes. La création du nouveau musée Guggenheim de Bilbao a littéralement ressuscité une région. Pourquoi cette stratégie ne serait-elle pas efficace pour relancer l’activité à Villefranche-sur-Mer en lui redonnant un prestige mondial ?
  • Pour parvenir à faire de notre Citadelle un lieu incontournable de réputation mondiale, le partenariat avec la Fédération de Russie, initié dans le cadre de la Fondation, permettra des échanges culturels et artistiques féconds. Le contact est d’ores et déjà établi avec l’Alliance Franco-Russe et son Président, le Prince Alexandre Troubetzkoï, qui a accepté d’oeuvrer au projet à nos côtés. Faire du Fort Saint-Elme un nouvel Ermitage : cette perspective assurerait l’exposition à Villefranche d’oeuvres majeures. Elle permettrait surtout de sortir notre ville de sa torpeur (20 000 visiteurs en moyenne pour la Citadelle chaque année, contre 1 million de touristes à Eze-Village !).
  • Villefranche-sur-Mer doit retrouver une aura médiatique et touristique internationale. Mettre la beauté au coeur de notre Citadelle et lui redonner vie : c’est essentiel pour le développement de notre commune, son rayonnement culturel, son activité et son attractivité économiques, la valorisation du patrimoine des Villefranchois.

Pour toutes ces raisons, j’ai proposé à Jean-Pierre Mangiapan et à son équipe le projet « La Citadelle, un centre culturel, artistique et patrimonial pour tous ! » : ils l’ont accepté avec un enthousiasme qui me touche. Car moi aussi, comme tous nos concitoyens, « j’aime Villefranche » !

Après une carrière professionnelle bien remplie, si j’ai accepté de m’engager dans la liste « j’aime Villefranche » aux côtés de Jean-Pierre Mangiapan, c’est que j’ai un profond attachement pour notre ville, et le désir de participer à un programme qui m’a séduite. Rien n’y manque : l’embellissement attractif de l’Octroi et la rénovation de la vieille ville pour une amélioration réelle de la qualité de vie à Villefranche, la préservation de l’environnement, en particulier de la Rade, et de son écosystème, mais aussi un projet ambitieux de restauration et de valorisation de la Citadelle. Ce projet redonnera à Villefranche la visibilité et la renommée internationale qui lui revient, sur le plan historique, culturel et touristique. Je suis fière de m’engager pour faire aboutir ces projets.

Un contact a été établi avec l’Alliance Franco-Russe présidée par le Prince Alexandre Troubetzkoï qui sera notre partenaire pour solliciter des mécènes russes : grâce au partenariat entre l’A.F.R. et l’Académie de Montolivo, 100.000€ avaient été récoltés en 2013 au profit de la rénovation de la Citadelle. Ce nouveau partenariat a pour objectif de récolter 1 million d’Euros !

L’Académie de Montolivo renouvelle son partenariat avec l’Alliance Franco-Russe au profit de la restauration de la Citadelle

Interview Au Prince Alexandre Troubetzkoï par le Professeur Steve Betti