loader
Axe Fort n° 3

La Rade

Sujet: La Rade

Objectif: Préservée et règlementée

Il est temps que nous reprenions le contrôle de notre Rade : ces centaines de bateaux qui chaque année envahissent notre joyau maritime, polluent, ne payent rien et sont un fléau environnemental.

Les propositions de l’actuelle municipalité ne règlent aucun des problèmes constatés : il faut oser mettre en œuvre un plan de mouillage, organisé et ambitieux, en partenariat avec Saint-Jean Cap Ferrat comme il en existe à Porquerolles, aux Iles de Lérins, et dans tous les lieux prestigieux de notre littoral. Ainsi tous les yachts seront les bienvenus mais en payant leur droit de mouillage, ils contribueront à l’entretien de nos fonds marins.

On ne peut parler de la Rade sans aborder la croisière qui fait vivre beaucoup de Villefranchois, à commencer par nos pêcheurs qui réussissent à exister grâce à ce complément de ressource. La polémique créée autour de la pollution engendrée par les paquebots mérite que l’on aborde franchement le sujet. Nous avions conclu un partenariat avec le CNRS en 2011 et mis les moyens pour que soit étudié l’impact sur notre environnement des paquebots stationnant en rade. Il est regrettable que l’actuelle municipalité n’ait pas jugé utile de poursuivre ce travail : à croire que la pollution marine ne les intéresse pas !

Les données récoltées permettent de constater que moins de 20 % des paquebots (les plus vieux) génèrent une pollution exagérée, et que la pollution émise par les autres paquebots a un impact insignifiant sur notre commune en comparaison de celle émise par les bus, les camions et les voitures sur nos trois corniches : nous publierons ces données afin de veiller à la transparence nécessaire au débat municipal.

Notre action en la matière consistera à nous associer à l’action menée par le Maire de Cannes. La création d’un label environnemental nous permettra d’exclure les paquebots nocifs, et d’inciter leurs armateurs à investir dans les filtres à particules que la législation européenne préconise.

De même, nous reprendrons attache avec les compagnies de croisière pour faire de Villefranche une escale 5*, et une tête de ligne, ce qui permettra de rehausser le niveau de la clientèle des croisiéristes. Eté 2014 : Villefranche, premier port de croisière français ! Eté 2018 : Villefranche, rétrogradée loin derrière Cannes…